PAYS BASQUE

Pas moins de cinq groupes Basques sont invités cette année :

DUGUNAKO TXIKIAK

Le groupe d’enfants de Pampelune évolue au sein du groupe Duguna qui porte le nom de Duguna – Iruñeko dantzariak.

La mairie de Pampelune a créé ce groupe en 1949 dans le but de sauvegarder et de promouvoir les fêtes et cérémonies organisées par la ville.

Parallèlement à l’apprentissage des répertoires de danses du Pays basque, le but premier de notre groupe est de diffuser un enseignement faisant précisément de nos jeunes enfants des danseurs a part entière.

Le groupe Duguna travaille depuis plusieurs années à la création de danses spécifiques destinées aux diverses cérémonies et fêtes de la ville. De cette façon le répertoire dansé de Pampelune s’est enrichi de rituels dansés et de fêtes diverses :

  • San Fermin Aldapako Ezpata Dantza
  • San Fermin et San Saturninoko Trokeo dantzak
  • Soka dantza de la Saint Blaise et de la Saint Jean
  • Et bien sûr tout le répertoire ancien des danses de Pampelune.

C’est sur ce chemin et vers ce travail que nos jeunes danseurs sont menés pas à pas, et c’est avec une partie de ce répertoire et notamment avec notre soka dantza qu’ils se présenteront à vous lors du festival Gauargi.

Ils auront également le privilège d’exécuter 2 des 7 danses qui composent le cycle Trokeo dantzak.

Et pour compléter cet éventail que nous vous offrons nous pouvons annoncer quelques joyaux du répertoire ancien et nouveau tels que :

  • Arrizkungo Sagar Dantza
  • Miarritzeko San Martin Arku Dantza, issue de l’Ezpata Dantza de Biarritz
  • Et entre autres, Uztai Dantza du Gipuzkoa.

 

EZPELA DANTZA TALDEA

A l’origine, un groupe de jeunes du village d’Espelette animait la période du Carnaval, selon la tradition populaire basque.

Rapidement, ce groupe d’amis eut l’idée de fonder une structure plus élaborée, dans le but de maintenir, d’enseigner et de développer la culture basque, et plus particulièrement la danse. 1969 vit donc naître le groupe d’Art basque EZPELA.

Aujourd’hui, l’association compte plus de 150 adhérents répartis dans diverses structures :

  • Le groupe de danse proprement dit – L’école de danse regroupe une centaine d’élèves.
  • La chorale des enfants a été fondée en 1990. Une cinquantaine de jeunes y apprend divers chants populaires, classiques, basques … avec un grand enthousiasme.

 

BEGIRALEAK DANTZA TALDEA

Begiraleak, est l’une des plus anciennes associations culturelles du Pays Basque nord. Née en 1935, elle adopte le nom de “Begiraleak”, “les mainteneurs”, pour fixer à jamais son but : maintenir et transmettre la langue et la culture basques. Bien qu’à ses débuts ce n’était qu’une troupe de théâtre, la danse fera son apparition quelques années plus tard avec pour but de faire connaître la danse basque traditionnelle. Dans les années 1980, le groupe fera ressurgir la tradition du carnaval labourdin, grâce notamment à Betti Bettelu, célèbre maître à danser. L’association compte aujourd’hui près de 300 membres : chanteurs, musiciens et danseurs de tout âge suivant un même fil conducteur, l’Euskara. La section danse est la plus développée, tous les professeurs sont bénévoles et la plupart des cours se font en Euskara.

À l’occasion du festival Gauargi, c’est une partie des enfants de Begiraleak qui va présenter diverses danses acquises durant l’année, en portant les costumes traditionnels locaux. Et oui, que serait la danse basque traditionnelle sans costume basque ?

 

ZIRIKOLATZ

Les danses enseignées au sein du groupe sont puisées dans le répertoire traditionnel des sept provinces du Pays Basque. En effet les enfants peuvent commencer à danser dès l’âge de 7 ans. Ils débuteront avec toutes les danses ‘dites’ jeux (txulalai, San Petrike, Esku dantza…).

Par la suite, au cours de leur apprentissage, ils auront la possibilité,  à raison d’une à deux heures par semaine, d’apprendre des danses issues des différentes provinces.

La diversité du folklore basque se remarque également par la richesse des costumes, la tenue la plus connue étant la traditionnelle ‘jupe rouge’ et le txaleko (boléro) noir. Chaque province a son costume (couleur, forme, parement…) et chaque groupe de danse, dans les villes ou villages apporte sa touche personnelle (galon, un motif…). Le groupe s’efforce de respecter ces codes vestimentaires et d’associer les bonnes tenues aux différentes danses qui sont représentées.

 

IZARTXO 

Enraciné dans la culture des 7 provinces qui constituent Euskal Herria (Le Pays Basque), le groupe Izartxo se veut également novateur et n’hésite pas à se tourner vers la création (Hartza Iguzki, Buruz Behera, Burrunka, Ihauteri…).

Dernier village à perpétuer une tradition multi séculaire, et ce, sans interruption (les Kaskarot, dit « carnaval labourdin »), la transmission et la promotion des échanges inter-générationnels font également partie de nos priorités.

La danse et la musique étant indissociables, l’association compte en son sein plusieurs groupes musicaux tels que les Txistulari, les Gaiteros, les différentes Txaranga, les trikitixak…, et diffuse les festivals Hartzaro, Herri Uzta et Hartza Altzoan.

La tradition, la création, la diffusion, mais aussi et surtout, la formation : l’association s’enorgueillit de son école de musique et de son école de danse qui sont les garants de la continuité du travail culturel engagé depuis 50 ans.

Aujourd’hui, c’est avec notre groupe de jeunes que nous nous présentons lors du festival Gauargi pour vous présenter un panel de danses des différentes provinces d’Euskal Herri.