FRANCE – DEUX SEVRES

FRANCE : LES AVENTURIERS DU TRAD 

A l’occasion des 30 ans du Festival des Enfants du Monde de Saint-Maixent- L’Ecole, l’association des Rencontres Internationales de Folklore Enfantin a voulu rendre hommage à l’ancienne « école des traditions poitevines les P’tits Châgnes », dissoute en 2002, en créant un nouvel ensemble folklorique enfantin à Saint-Maixent-L’Ecole. En revanche, l’école de danse est un défi qui a d’abord été porté par le Président de l’association des RIFE. Ensuite, ce sont les jeunes motivés par l’idée de recréer un groupe folklorique qui se sont emparés de ce projet, l’ont développé, lui ont donné vie – à commencer par un petit groupe d’enfants de la cité du Ventoux. Puis, grâce à l’association VIVA-CITEE, les bénévoles de l’école ont pu favoriser une approche fusionnelle avec les enfants. Ce déploiement a permis aux enfants de s’initier à la vie associative, de découvrir de nouvelles cultures traditionnelles, en somme de s’amuser tout en ayant un but concret à atteindre !

Le festival ayant choisi une cité dite défavorisée, notre école a donc également un but social. Elle entend permettre à des enfants de pouvoir voyager à travers la France grâce à des réseaux de festivals affiliés CIOFF. Les enfants vont pouvoir se produire devant un autre public et découvrir la richesse des festivals folkloriques nationaux et des régions françaises.

Le projet initial est établi sur deux ans. Pour la première année, l’objectif était de créer une suite de danse de 8 à 10mn qui serait présentée lors du Gala d’Anniversaire du Festival des Enfants du Monde, le 13 juillet 2017. Les enfants se sont de nouveau produits lors du spectacle du 14 juillet puis lors du défilé dans les rues de la ville le 15. Les représentations ont connu un franc succès créant la surprise parmi le public.

A l’issu du projet, l’objectif est de faire participer l’ensemble à deux festivals du réseau CIOFF (Espelette et Cers) durant l’été 2018.

L’approche des arts et traditions populaires du monde par la danse et la musique permet une ouverture sur le monde par la découverte de l’autre. L’apprentissage, la transmission de savoir, parce qu’elle se fera aussi d’élève à élève, est un vecteur de respect. La danse et la musique, parce qu’elles sont pratiquées de manière collective, forgent l’esprit d’équipe et la coopération.

Le projet porte donc également des ambitions pédagogiques car à travers les traditions populaires s’expriment aussi les différentes cultures du monde que nous connaissons aujourd’hui.

C’est également un projet social pour plusieurs raisons. Son objectif est de travailler avec des enfants d’horizons divers et de leur permettre de réaliser une tournée dans plusieurs festivals du réseau. Cela pourra être l’occasion de partir en séjour éducatif et culturel, et pour certains, une manière d’accéder à des vacances en dehors de chez eux. De plus, la diversité des danses qui seront pratiquées au sein de cette structure conduira les membres du projet à rencontrer d’autres associations locales qui travaillent elles aussi dans le domaine du spectacle vivant.